Comment procédons-nous?

La procédure de sélection a pour but de vérifier si les candidats satisfont aux conditions et critères définis.


La sélection se fait sous la surveillance du Comité organisateur, qui peut procéder à la désignation de Comités de sélection. Chaque Comité de sélection est composé, comme le Comité organisateur, de délégués des organisations représentatives des employeurs, des travailleurs, d’associations professionnelles et des administrations compétentes. Les avis rendus par les Comités de sélection doivent être validés par le Comité organisateur.


La sélection a lieu sur base des éléments du dossier (réponses aux questions et documents annexes requis), sur base d’un entretien avec les membres d’un Comité de Sélection si celui-ci en décide. Le Comité de sélection peut également demander des informations complémentaires par écrit au candidat et/ou aux signataires des attestations jointes au dossier.


Les candidats seront éliminés, s’ils ne communiquent pas les documents et les informations requis officiellement soit au moment de l’inscription soit au cours de la procédure d’évaluation ou s’ils ne donnent pas suite à l’invitation à se présenter devant le Comité de Sélection.


Si, après examen approfondi du dossier, le Comité de sélection constate que les conditions et critères de sélection pour le label sollicité ne sont pas remplis, il peut, moyennant l’accord du Comité Organisateur, proposer au candidat un autre label, pour autant que la candidature réponde aux conditions et critères requis, et que le candidat marque son accord dans les formes et délais qui lui seront communiqués.


L’avis du Comité de sélection est communiqué au candidat au cours de la procédure. Le candidat peut demander des informations relatives à la décision ou contester la décision auprès du Comité Organisateur endéans les 15 jours calendrier de la notification de celle-ci. Cette demande ou contestation de décision sera soumise au Comité organisateur qui rendra un avis au Commissaire général du Gouvernement ou à son adjoint qui statuera définitivement.


Aucun automatisme n’est d’application pour l’attribution du titre de Lauréat du Travail.


Après signature de l’arrêté royal portant attribution du titre de Lauréat du Travail, les candidats nommés sont informés par écrit par l’Institut royal des Elites du Travail.