Ne ratez pas les 60 ans du College!

par J. Dexters – vice-Président

Le week-end des 13 et 14 octobre sera le temps du rendez-vous annuel. Il ne sera pas le moindre puisque nous fêtons les 60 ans du Collège royal, 60 ans d’entente, d’échange d’expérience et de connaissance et ce malgré nos différences professionnelles.

Lire la suite de cette entrée »

Interview: Patrick Vandenberghe et Pierre Cuppens: CSCBIE

 

La CSCBIE participe et soutient de façon maximale – et ce depuis de très nombreuses années – formellement les promotions des Lauréats du Travail via un apport positif dans les comités organisateurs.

 

La CSCBIE promeut et perpétue une belle tradition

Lire la suite de cette entrée »

Journée régionale de Rencontre de la Flandre Occidentale à Coxyde

 

La journée régionale de rencontre pour les Doyens d’honneur et les Doyens d’honneur émérites du Travail s’est tenue, cette année également,  le premier mardi après les vacances de printemps. On a pris la direction de la mer le 18 avril 2017 avec Coxyde comme ville d’accueil. Nous avons été reçus dans l’Atrium de la magnifique maison communale de Coxyde.

Lire la suite de cette entrée »

Journée régionale de Rencontre de la Flandre Orientale à Saint-Nicolas

Nous étions 32 à participer à l’excursion. À 10 heures le bourgmestre, Lieven De Handschutter, nous a fait son exposé dans son cabinet à l’hôtel de ville. Un bel et riche exposé concernant l’histoire et l’architecture néogothique de l’hôtel de ville, construit dans la période de 1876 à 1878 et dessiné par l’architecte, Pieter Van Kerckhove. Un mélange de l’ancien gothique flamand avec un beffroi de 40 mètres de haut et 49 cloches. Cet édifice a été classé en 1981. Ce patri­moine est accessible presque tous les jours. Ensuite, nous avons poursuivi la visite en 2 groupes accompagnés de guides. Quelques maisons exceptionnelles ont fait l’objet d’une attention particulière. A midi, il était l’heure de prendre l’apéritif et un bon déjeuner au restaurant “Den Antus” sur le Marché de Saint-Nicolas.

Dans l’après-midi nous nous sommes rendus dans l’entreprise Van Hoecke. Cette entreprise existe depuis 50 ans, dispose d’une nouvelle surface de construction de 55000 m2 et emploie actuellement 220 personnes. Ils sont très forts dans la production sur mesure. Ils exportent vers les pays du Benelux et au-delà tout ce qui concerne les tiroirs, serrures et portes rele­vables pour salles de bains et cuisines par exemple, modernes et simples. Nous avons découvert tout ce qui peut être mis sur le marché, nous ne pouvions en croire nos yeux. La diversité des produits constitue leur force avec la rapidité de livraison aux clients. Tout est contrôlé par ordinateur, même les dimensions des boites pour réduire les déchets. Ce fut bluffant. En 2016 Van Hoecke a obtenu le prix “Factory of the Future”. C’est un prix pour des entreprises qui sont prêtes pour la révolution industrielle digitale. L’exposition concernant les 50 ans d’existence de l’entreprise était en prime. Nos remerciements à monsieur Pieter De Witte, directeur de BNP Paribas Fortis de Saint-Nicolas, qui a servi d’intermé­diaire et rendu cette visite possible pour notre groupe. L’au revoir a été chaleureux et chacun attend avec impatience l’année prochaine.

Odette Van Hamme

Faire la chasse aux clichés et toujours mieux informer

Un article du bulletin précédent était consacré à l’importance de la communication. Les procédures évoluent. Elles répondent aux accents souhaités par l’autorité de tutelle et le conseil d’administration et aux attentes des secteurs et lauréats, nos clients. L’information et la communication sont d’une importance cruciale pour atteindre nos objectifs.

Plusieurs canaux ayant des publics-cibles spécifiques sont activés pour la diffusion de l’information sur les procédures. L’information doit cependant être identique, à défaut, on risque de semer la confusion ce qui serait préjudiciable au travail de l’IRET.

L’interview de Wim Dries, Président du VVSG, dans le bulletin précédent a apporté un message engagé, constructif mais aussi critique sur notre travail et c’est stimulant. Cet entretien reflète à certains égards aussi une certaine perception de nos procédures qui reste relativement ancrée dans le passé. Changer cette perception devient un challenge pour l’IRET comme pour le Comité organi­sateur du secteur Provinces et Communes.

L’article contient également deux informations à rectifier ici. Contrairement à ce qui est évoqué dans l’interview, la province et le SPF Intérieur n’interviennent pas dans la validation de nos procédures.

L’autre information concerne la dernière question qui lui est posée. Elle pourrait laisser croire que l’employeur, ne dispose d’aucun droit d’initiative. Ceci n’est pas conforme à la réalité. Dans tous les secteurs, l’IRET insiste sur le rôle que les employeurs doivent jouer. Une page est consacrée à ce sujet sur notre site Internet. Rectification faite, il reste deux chantiers à poursuivre : faire la chasse aux clichés et proposer de nouvelles actions pour inciter les employeurs à se saisir de notre outil pour témoigner de la reconnaissance au personnel méritant.

Willy Imbrechts

Commissaire général du Gouvernement

Les Lauréats chez le personnel des communes et des provinces

Par Jef Gabriels

Malheureusement, le bon travail n’est pas mis assez souvent sous le feu des projecteurs, il n’y a jamais trop d’encouragements. Voilà l’idée de base lorsque certaines personnes sont mises à l’honneur pour leur engagement professionnel avec le titre de Lauréat du Travail.  C’est le cas pour les administrations communales et provinciales. La situation de travail a fortement changée au cours des dernières décennies: expansions,

réglementations plus complexes et élargissement des tâches d’un côté et des utilisateurs plus émanci­pés et plus exigeants de l’autre côté.

Le temps passe vite et le moment est donc venu pour mettre à l’honneur des membres du personnel méritants issus de ce secteur. Un groupe de travail a préparé la procédure qui démarre maintenant. Pour ce faire, l’IRET a pu compter sur la collaboration des associations des provinces, des villes et des communes mais aussi des organisations d’employeurs. Cinq facettes du travail sont prises en compte: le respect à l’égard de l’utili­sateur, la qualité du service rendu, l’initiative et le sens d’entreprise, le transfert des compétences et la promotion des valeurs véhiculées par le secteur public. Pour chacune de ces facettes un titre de Lauréat du Travail peut être obtenu. Il est donc également important qu’un appel soit lancé pour faire connaître les collaborateurs ou collègues méritants et pour les inciter à participer à la procédure.

En effet, bon nombre de personnes ayant un engagement professionnel important ne pensent pas toujours à demander eux-mêmes le titre amplement mérité pour la qualité de leur travail. Les candidatures sont à introduire pour le 31 octobre 2017. Toutes les autres infor­mations se trouvent sur le site www.iret-kiea.be

Traduit par Bernadette Bonneux

Bruxelles, les 13 et 14 octobre 2017

27e Journée nationale de Rencontre

13 et 14 octobre: Fête de Diamant!

2017 sera une année importante dans l’histoire du Collège Royal des Doyens d’Honneur du travail. En effet, soixante ans d’existence cela se fête. C’est sous cette bannière que se déroulera la rencontre annuelle les 13 et 14 octobre prochains à Bruxelles. Réservez d’ores et déjà ces deux journées dans vos agendas, cela en vaudra la peine.

Lire la suite de cette entrée »

Entretien avec Wim Dries, Président de la VVSG

 Maintenir une belle tradition et en être le porte-drapeau

A la question de savoir s’il est familier de l’Institut ou du Collège, Wim Dries, nouveau Président de la Vereniging van Vlaamse Steden en Gemeenten (VVSG) depuis le 7 décembre 2016, répond que les contacts ne se sont pour l’instant effectués que par l’intermédiaire de ses collaborateurs. Une situation qui changera rapidement, dès qu’il sera mieux familiarisé avec sa nouvelle mission.

Lire la suite de cette entrée »

L’opération d’envoi des brevets

L’opération d’envoi des brevets sous la loupe

En août 2016, 635 brevets ont été envoyés aux 253 communes concernées. Anvers, Gand, Bruges et Knokke-Heist ont reçu le plus grand nombre, conséquence logique des secteurs concernés parmi lesquels, le secteur du travail portuaire du transport maritime et de la pêche.

Lire la suite de cette entrée »

Communication

Parmi une kyrielle d’outils, les inscriptions en ligne, incontournables mais pas la panacée.

Certaines estiment que la communication n’a pas été le fer de lance de l’IRET et que ceci l’empêchait d’avoir pignon sur rue. Ce n’est pas faux. Pendant des décennies, organiser des
sélections de Lauréats du Travail coulait de source. Les temps ont changé, l’IRET aussi. La communication y a pris sa juste place dans tous les projets.

Lire la suite de cette entrée »