Faire la chasse aux clichés et toujours mieux informer

Un article du bulletin précédent était consacré à l’importance de la communication. Les procédures évoluent. Elles répondent aux accents souhaités par l’autorité de tutelle et le conseil d’administration et aux attentes des secteurs et lauréats, nos clients. L’information et la communication sont d’une importance cruciale pour atteindre nos objectifs.

Plusieurs canaux ayant des publics-cibles spécifiques sont activés pour la diffusion de l’information sur les procédures. L’information doit cependant être identique, à défaut, on risque de semer la confusion ce qui serait préjudiciable au travail de l’IRET.

L’interview de Wim Dries, Président du VVSG, dans le bulletin précédent a apporté un message engagé, constructif mais aussi critique sur notre travail et c’est stimulant. Cet entretien reflète à certains égards aussi une certaine perception de nos procédures qui reste relativement ancrée dans le passé. Changer cette perception devient un challenge pour l’IRET comme pour le Comité organi­sateur du secteur Provinces et Communes.

L’article contient également deux informations à rectifier ici. Contrairement à ce qui est évoqué dans l’interview, la province et le SPF Intérieur n’interviennent pas dans la validation de nos procédures.

L’autre information concerne la dernière question qui lui est posée. Elle pourrait laisser croire que l’employeur, ne dispose d’aucun droit d’initiative. Ceci n’est pas conforme à la réalité. Dans tous les secteurs, l’IRET insiste sur le rôle que les employeurs doivent jouer. Une page est consacrée à ce sujet sur notre site Internet. Rectification faite, il reste deux chantiers à poursuivre : faire la chasse aux clichés et proposer de nouvelles actions pour inciter les employeurs à se saisir de notre outil pour témoigner de la reconnaissance au personnel méritant.

Willy Imbrechts

Commissaire général du Gouvernement

Les commentaires sont fermés.